artfichier_800376_5161423_201509304940331 LES 4 PUISSANTES FAÇONS DE CHANGER UNE MAUVAISE HABITUDE
Quels sentiments poussent vraiment les gens en dehors de leur zone de confort?

 

 

Traduction d’un article américain de : Jim Rohn

 

 

Personne ne comprend la difficulté inhérente à changer des habitudes anciennes et persistantes. Mais les habitudes commencent à changer quand nous commençons à changer nos perceptions.La plupart d’entre nous n’expérimentons pas une transformation cataclysmique.En effet, pour la plupart d’entre nous, le changement vient d’un processus évolutif des changements presque imperceptible. Nous nous contentons d’aller dans la bonne direction, en créant une ou deux de nos meilleures habitudes possibles. 

 

Qu’est-ce-qui nous fait vraiment réfléchir et prendre conscience? Qu’est-ce qui nous amène vraiment  à jeter nos vieilles habitudes par la fenêtre et à prendre des mesures?

 

 

√ Le Dégoût de nous-mêmes. 

√ Prendre une décision quand nous sommes dos au mur.

√ Un Désir qui ne sera pas éteint.

√ Se Résoudre à faire ou à mourir à petit feu.

 

Les émotions sont les forces les plus puissantes dans notre fort intérieur. 

Sous le pouvoir des émotions, les êtres humains peuvent effectuer le plus héroïque (ou le plus barbare) des actes. Dans une plus grande mesure, la civilisation elle-même peut être définie comme la canalisation intelligente de l’émotion humaine. 

Les émotions sont le carburant et l’esprit est le pilote, qui propulsent ensemble le bateau des progrès de la civilisation.

 

Dans son livre Stratégies de Prospérité, Jim Rohn décrit quatre émotions de base qui peuvent déclencher l’activité la plus incroyable. Le jour où nous serons capables de canaliser ces émotions pour alimenter notre désir est le jour où nous transformerons radicalement notre vie dans sa globalité.

  

artfichier_800376_5161474_201510014003152 LES 4 PUISSANTES FAÇONS DE CHANGER UNE MAUVAISE HABITUDE 1. Le Dégoût

 

 

On n’assimile généralement pas le mot «dégoût» à l’action positive. Et pourtant, bien canalisé, le dégoût peut changer la vie d’une personne. La personne qui se sent dégoûtée a atteint un point de non-retour. Il ou elle est prêt(e) à gifler la vie et dire: « Ça suffit! »

 

 

Je me le suis dit : « Je ne veux plus vivre comme ça. Je ne veux plus être fauché. Je ne veux plus me sentir gêné… »

Oui, les sentiments de dégoût productifs viennent quand une personne dit, « Ça suffit. »

 

• Stop à la médiocrité.

• Stop à ces sentiments terribles de peur, de douleur et l’humiliation qui rendent malade.

 

 

Cette personne décide de ne plus vivre comme cela. 

 

Appelez ça comme vous voulez, le « ça suffit« , le « plus jamais« , le « trop c’est trop« , le « j’en peux plus« … 

 

Quel que soit le nom que vous lui donnez, il est puissant! Il n’y a rien qui puisse changer la vie aussi puissamment que le profond dégoût qui vient du fond de nos tripes!

 

 

 

artfichier_800376_5161482_20151001461260 LES 4 PUISSANTES FAÇONS DE CHANGER UNE MAUVAISE HABITUDE 2. La Décision

« Je ne suis pas le produit de mes circonstances. Je suis le produit de mes décisions. » 

 

La plupart d’entre nous avons besoin d’être poussé dans nos derniers retranchements pour prendre des décisions. Et une fois que nous atteignons ce point, nous devons composer avec les émotions contradictoires qui viennent avec ces prises de décision. 

Nous sommes à un carrefour de notre chemin de vie.

 

 

Cette situation nous offre peut être une ou deux options, peut-être trois voire même quatre options. 

Pas étonnant que la prise de décision créée des nœuds au cerveau et des boules à l’estomac, nous garde éveillés au milieu de la nuit ou nous fait vivre une sueur froide.

 

Prendre des décisions qui changent la vie peuvent être comparées à une guerre civile intérieure. 

Des armées de conflits d’émotions, chacune avec son propre arsenal de raisons, se battant entre elles pour la suprématie de notre esprit. 

 

Et nos décisions qui en résultent :

audacieuses ou timides,

réfléchies ou impulsives,

peuvent soit fixer le cours de nos actions ou les aveugler. 

 

Je n’ai pas beaucoup de conseils à vous donner sur la prise de décision, sauf ceci:

 

Quoi que vous fassiez, ne vous arrêtez pas trop longtemps à la croisée des chemins. Décidez! 

Il est de loin préférable de prendre une mauvaise décision que de ne pas en prendre du tout. Chacun de nous doit faire face à ses troubles émotionnels et trier ses sentiments.

 

artfichier_800376_5161511_201510015904244 LES 4 PUISSANTES FAÇONS DE CHANGER UNE MAUVAISE HABITUDE 3. Le Désir

 

 

Comment peut-on augmenter le désir?

 

Je ne pense pas pouvoir répondre à cela directement, car il existe de nombreuses façons. 

 

Mais je sais deux choses au sujet du désir:

 

1. Il vient de l’intérieur……………..pas de l’extérieur. 
2. Il peut être déclenché par des forces extérieures.

 

Presque tout peut déclencher le désir. C’est une question tant de timing que de préparation.

 

 

Ce pourrait être une chanson qui va droit au cœur.

Ce pourrait être un sermon mémorable.

Ce pourrait être un film, une conversation avec un(e) ami(e), une confrontation avec notre ennemi ou une expérience amère. 

 

Même un livre ou un article comme celui-ci peuvent déclencher le mécanisme interne qui fera dire à certaines personnes : « je le veux maintenant! »

 

Par conséquent, alors que nous sommes à la recherche de notre « chaud bouillant » désir empli de pureté, accueillons dans notre vie chaque expérience positive. N’érigeons pas un mur pour nous protéger de l’expérience de la vie. Ce même mur qui maintient notre déception conserve également la lumière du soleil de tant d’expériences enrichissantes. 

 

Alors laissez-vous toucher la vie. Le prochain touché pourrait être celui qui transformera votre vie entière.

 

 

 

 

artfichier_800376_5161512_201510010030143 LES 4 PUISSANTES FAÇONS DE CHANGER UNE MAUVAISE HABITUDE 4. Résoudre

 

 

Résoudre peut se résumer ainsi : « Je le ferai!»

Ces trois mots sont parmi les plus puissants dans la langue française, à mon humble avis et cela n’engage que moi . 

 

« Je le ferai! »  Benjamin Disraeli, le grand homme d’Etat britannique, a dit une fois : « Rien ne peut résister à la volonté humaine qui sera prête à risquer pour atteindre son objectif. »

 

En d’autres termes, quand quelqu’un décide de » Faire ou Mourir « , rien ne peut l’arrêter.

 

L’alpiniste dit : « Je vais escalader la montagne. » Oh!… on m’a dit que c’est trop élevé, trop loin, trop raide, trop instable, trop difficile… 

Mais c’est ma montagne. Je vais la gravir. Vous me verrez bientôt de son sommet ou vous ne me verrez plus jamais parce que je ne reviendrai pas tant que je n’aurais pas atteint le sommet. »

 

« Qui peut s’opposer à une telle détermination? »

 

Lorsqu’il est confronté à une telle détermination, à une telle volonté de fer, je peux voir le Temps, le Destin et les Circonstances appeler à une Conférence improvisée et décider ceci :

« Nous pourrions tout aussi bien lui laisser son rêve. Il a dit qu’il la gravirait ou qu’il mourrait en essayant ».

 

La meilleure définition de « résoudre » que j’ai jamais entendue m’être donnée est la suivante : « Résoudre » ou « se résoudre à » signifie de se promettre de : « ne jamais abandonner. »

 

Voilà la meilleure définition que j’ai jamais entendu et que je suis par nature : se promettre à soi-même de ne jamais abandonner!

 

Si vous avez lu « Qui suis-je? », vous avez pu constater que je n’ai jamais abandonné, baisser les bras. Il y a eu des hauts et des bas, bien sûr, comme tout le monde mais je n’ai jamais perdu l’espoir d’atteindre les VRAIS objectifs de ma vie. Il faut tenir bon, continuer…..et ne jamais abandonner!!!

Si vous ne l’avez pas encore lu, lisez-le : « Qui suis-je? »

 

Pensez-y! 

 

Combien de temps un bébé devrait essayer pour apprendre à marcher? Combien de temps donneriez-vous en moyenne à ce bébé pour apprendre à marcher avant de dire: «Ça y est, tu as eu ta chance »? Vous vous dites que ce raisonnement est complètement fou? Bien sûr, il l’est. 

 

N’importe quelle « maman » aimante dirait: «Mon bébé va continuer à essayer jusqu’à ce qu’il sache marcher!» Il n’est donc pas étonnant que tout le monde marche.

 

C’est en apprenant qu’on avance. Un enfant apprend constamment. Nous sommes rassurés parce que nous sommes déjà passés par là. D’une certaine manière, c’est également une zone de confort pour nous que l’on donne à notre enfant. Une fois passé à la vie adulte, il est moins facile de passer en zone inconnue. Nous sommes moins flexibles. Pourtant se donner chaque jour une étape à accomplir est une manière d’aborder cette zone d’apprentissage avec plus de confort.

 

Il y a une leçon essentielle à cet égard. 

 

Demandez-vous : « Combien de temps vais-je devoir travailler, fournir des efforts pour faire de mes rêves ma réalité? »

 

 

Je vous suggère de répondre : « Le temps qu’il faudra. » Voilà de quoi il retourne de ces quatre émotions.

 

Francis Berthelot