11 LEÇONS DE VIE À TIRER DE STEVE JOBS

 

Comme vous pourrez le constater si vous me suivez régulièrement, Steve Jobs est présent avec d’autres personnages qui ont marqués leur époque mais aussi l’histoire. Je suis les parcours de personnes inspirantes et motivantes dont les parcours sont peu communs.

 

Maintenant, je ne peux pas prétendre en  savoir beaucoup sur Steve Jobs et je ne  suis pas les mises à jour à propos de Apple, iPod, iPhone ou l’un des « i » produits. Je n’utilise pas de téléphone Apple. Je suis largement désintéressé des nouveautés et des évolutions de la technologie, préférant me concentrer sur le développement de notre conscience par rapport à des biens tangibles.

Mais à partir de ce que je sais de lui, il m’est apparu comme un leader incroyable et comme un sacré changeur de donne – quelqu’un que je considère * et * regarde comme une personne qui est une source d’inspiration pour vivre une vie de haute excellence.  Vous me verrez souvent citer Steve Jobs comme un symbole de l’excellence et de la réussite. Steve Jobs avait prouvé à maintes reprises que les limitations sont dans notre esprit, et qu’il est une question primordiale de les mettre au défi pour réaliser nos rêves.

Compte tenu de son impact dans nos vies, que ce soit son travail dans les ordinateurs personnels (Apple, Macintosh), les téléphones mobiles (iPhone), les lecteurs MP3 (iPod), la distribution de musique (iTunes), les ordinateurs tablettes (iPad) et l’animation (Pixar), je pense que Steve Jobs mérite un hommage. Même si je n’utilise pas tous les produits Apple, Steve Jobs (et son équipe) a sans aucun doute simplifié la vie à de nombreuses personnes dans différents domaines (travail, vie quotidienne, jeux) avec ses créations.

Ce n’est pas quelque chose que je fais normalement (écrit les messages d’hommage ou les messages sur les gens d’ailleurs), mais Steve Jobs a été un véritable modèle pour beaucoup, en termes de vécu et de poursuite de ses rêves – quelque chose dont beaucoup peuvent ne pas être conscient. Nous connaissons l’homme derrière Apple / iPhone / iPad / etc… mais il y a beaucoup plus à dire sur Steve Jobs que d’être uniquement le chef de l’une des entreprises la plus estimée du monde.

Au travers de ce post, je voudrais sensibiliser les lecteurs et/ou membres que vous êtes sur la façon dont il a mené courageusement sa vie, et les 11 leçons de développement personnel que nous pouvons apprendre de lui.

 

Que nous soyons indifférents, neutres ou fans de Steve JOBS, peu importe. Je suis majoritairement neutre pour Steve Jobs et non impliqué avec l’œuvre de sa vie (comme je l’ai mentionné ci-dessus), et me vois plus comme quelqu’un qui le respecte de loin comme un individu, un visionnaire et un changeur de donne. Ne laissons pas notre neutralité ou notre partialité nous empêcher d’apprendre les importantes leçons  (développement personnel) de cet homme.

Comme nous lisons ce « post », pensons à comment nous pouvons appliquer les leçons à nous-mêmes. Ne nous contentons pas de lire cet article et de hocher la tête à chaque point, puis d’oublier tout ce que nous avons lu la minute qui suit. Ce serait vraiment une honte incroyable pour nous-mêmes.  Steve Jobs est né comme une personne ordinaire, tout comme chacun de nous, rien de plus ou de moins. C’est à la fin de chaque journée en sachant comment il avait mené sa vie qui l’a rendu différent de tout le monde.

1. La vie s’avère être ce qu’on en fait

Si vous ne savez rien à propos de Steve Jobs autre que la connaissance générale publique, voici un rapide résumé de ses origines:

  • Steven Paul Jobs naît le 24 février 1955 à San Francisco en Californie, d’un père d’origine syrienne étudiant en sciences politiques, Abdulfattah « John » Jandali, et de Joanne Carole Schieble, américaine d’origine suisse. Ils ne sont à l’époque pas mariés. Alors que Joanne est enceinte, son père la menace de la priver de son héritage si elle épouse un non catholique, si bien qu’elle se rend chez un avocat de San Francisco pour trouver une famille adoptive. De plus, ses parents ne veulent pas de garçon mais une fille.
  • Le nouveau-né est alors adopté par Paul Reinhold Jobs (1922–1993) et Clara Jobs, née Hagopian d’origine arménienne (1924–1986). Adulte, lorsqu’il est questionné à propos de ses parents adoptifs, Jobs répond que Paul et Clara Jobs « sont ses parents . Dans sa biographie autorisée, il déclare que ce sont ses parents à 1 000 %. Quant à ses parents biologiques, ils se marient en 1955 et ont un second enfant, Mona Simpson en 1957, puis divorcent en 1962.Lorsque Steve a deux ans, ses parents adoptent une fille, Patty. Trois ans plus tard, la famille Jobs déménage de San Francisco pour s’installer à Mountain View en Californie à la suite de la mutation de Paul Jobs à Palo Alto. Paul est alors machiniste pour une entreprise qui fabrique des lasers, et apprend à son fils des rudiments d’électronique, tout comme à se servir de ses mains. Pour sa part, Clara est comptable et apprend à Steve à lire avant qu’il aille à l’école.
  • Il a abandonné ses études secondaires, après seulement 1 semestre au Reed College, Portland, Oregon. Sa qualification la plus élevée.
  • Alors qu’il était à Reed (son collège), il «dormait sur le sol dans des chambres d’amis, récupérait les consignes des bouteilles de Coca pour se nourrir, et d’obtenir des repas gratuits hebdomadaires au temple local Hare Krishna ».
  • En 1985, il a été congédié, publiquement, de la société qu’il a fondée (Apple), après avoir perdu une lutte de pouvoir avec le conseil d’administration. (Il rejoint Apple plus tard en tant que CEO (en 1997) après qu’Apple ait acheté NeXT, la société que Steve avait fondé après avoir quitté Apple.)
  • En 2003, il découvre qu’il a une tumeur cancéreuse du pancréas. Il s’engage alors dans une longue bataille contre le cancer pour les 8 prochaines années, jusqu’à sa mort récente, en 2011.

La plupart des gens qui ne connaissaient pas Steve Jobs pourraient supposer qu’il a probablement eu une vie privilégiée avec une cuillère en argent dans la bouche, et que son chemin vers le succès était tout tracé.  en savoir plus

 

 

Mais ce ne fut pas le cas, comme nous pouvons le voir ci-dessus. Il est né hors mariage. Il n’a pas été l’enfant que ses parents voulaient. Il a été adopté. Il a été congédié de la société qu’il a créée. Il a été humilié publiquement pendant ce temps. Et il a été diagnostiqué avec une forme rare de cancer du pancréas, qui a finalement pris sa vie.

Alors qu’il n’a pas nécessairement été traitée avec les meilleures cartes, il ne s’est pas posé de questions . Plutôt que de se plaindre ou de se laisser paralyser par les situations, il a fait le meilleur avec ce qui lui a été donné – allant à se créer le genre de vie qu’il voulait, pour finalement devenir le directeur de l’une des entreprises les plus appréciées dans le monde, de nombreuses fois milliardaire, et l’une des personnes les plus respectées dans le monde d’aujourd’hui.

Quand la vie nous donne du fil à retordre, que faisons-nous? Restons-vous (a) assis à nous lamenter sur le sujet (b) tirons-nous le meilleur parti de celui-ci ou (c) relevons-nous la tête et créons-nous nos propres conditions de vie? Ce que font la plupart des gens (a) – ils pleurnichent. Ce que font certaines personnes (b) – ces gens font généralement bien, mais c’est à peu près tout. Peu de gens le font (c) – ce sont les vrais gagnants.

Nous avons toujours le choix  dans la façon de vivre notre vie. Ne nous victimisons pas parce que peu importe comment les mauvaises choses peuvent sembler pour le moment, il y a des centaines et des centaines de milliers de gens qui sont moins bien lotis que nous. Lorsque nous nous élevons au-dessus de ce que nous avons donné, c’est là que nous monterons en flèche.

2. Rêvez grand – Très grand

Avant la croissance d’Apple dans la dernière décennie, Microsoft était le géant incontesté dans le monde des ordinateurs personnels. Avant l’IPod, les lecteurs mp3 étaient connus seulement comme des lecteurs mp3. Avant iTunes, il semblait presque improbable pour quiconque de payer pour de la musique en ligne, alors que le piratage de la musique était si répandu. Avant l’iPhone, Nokia était le leader des téléphones mobiles, et ce, de longue date. Avant l’iPad, il n’y avait pas de besoin pour les tablettes – les PC et ordinateurs portables semblaient remplir parfaitement leurs fonctions.

Dans chacune de ces situations, personne n’aurait jamais pensé que les choses allaient changer.

Mais le statu quo a été rompu, à chaque fois, avec des résultats dépassant les estimations. Avec chaque nouvelle version du produit, Steve Jobs (et son équipe) ont révolutionné l’industrie et ont créé un nouveau mouvement: du PC aux lecteurs MP3, à la distribution de musique, aux téléphones mobiles et aux tablettes.

iPod est devenu partie intégrante de la vie des masses, est devenu synonyme de lecteurs mp3, et a ouvert la voie à l’effondrement des ventes de CD. iTunes est devenu le n ° 1 de fournisseur de musique aux États-Unis en 2008, avec  10 milliards de téléchargements de chansons à partir de 2010 (après seulement 7 ans en ligne). iPhone a créé une très forte demande pour les téléphones à écran tactile, a brisé le leadership du marché à long terme de Nokia et a changé la donne de l’industrie du téléphone mobile. L’iPad 2 a été vendu plus vendu que toutes les autres tablettes PC depuis la sortie de l’iPad (en 2010) et représentait 83% des parts de marché de la tablette  aux Etats-Unis en 2011.

Ceci s’est produites parce que Steve Jobs s’est laissé rêver en grand – en voyant au-delà de ce qui était dans le présent, à sortir des sentiers battus, d’aller là où personne ne l’avait encore osé avant lui.

« Voici pour les fous, les marginaux, les rebelles, les fauteurs de troubles, les chevilles rondes dans les trous carrés … ceux qui voient les choses différemment – ils ne sont pas friands de règles … Vous pouvez les citer, en désaccord avec eux, les glorifier ou les vilipender, mais la seule chose que vous ne pouvez pas faire est de les ignorer parce qu’ils changent les choses … ils poussent la race humaine vers l’avant, et alors que certains peuvent les voir comme des fous, nous les voyons comme des génies, parce que ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde, sont ceux qui le font. »– Apple

Comment définissons-nous nos objectifs ? Ne les basons-nous pas sur ce qui a déjà été accompli ailleurs?Ou nous basons-nous sur notre plus audacieux, plus grand, plus profond désir? Ce dernier est la seule façon dont nous allons créer un mouvement et secouer le monde. Quels sont nos rêves les plus fous, les plus grands ? Établissons-les et allons-y.

3. Les plus grandes choses ont commencé quelque part

Steve Jobs a commencé avec Apple dans le garage de ses parents, avec son pote de lycée Steven Wozniak. Pas exactement le début le plus glamour de la plus grande société de technologie du monde d’aujourd’hui – cela importait peu sinon ils ne se seraient jamais développés s’il n’y avait jamais eu un début.

J’entends souvent des gens dire qu’ils ne peuvent pas faire X chose parce qu’ils ont besoin d’attendre pour Y, Z et W pour être prêt. Assez juste, mais ces conditions sont-elles vraiment nécessaires ou sont-elles juste des excuses pour ne pas agir? Si nous attendons toujours que les choses soient parfaites, quand allons-nous commencer à agir alors?

Et vous, comment pouvez-vous commencer sur vos rêves aujourd’hui , même si c’est dans une petite capacité? Il faut commencer pour arriver quelque part.

4. Les diplômes ne comptent pas

« Pour dire la vérité, je ne suis pas diplômé de l’université. Et cela est le plus proche diplôme que j’ai jamais eu à l’université. »– Steve Jobs, lors de son discours aux diplômés de la Stanford University en 2005.

«Je suis convaincu que la moitié de ce qui sépare les entrepreneurs prospères de ceux qui ne réussissent pas est la persévérance pure. » – Steve Jobs

Steve Jobs a abandonné Reed après seulement 1 semestre. Son diplôme scolaire le plus haut était de l’école primaire. Il deviendra l’un des nombreux milliardaires qui ont abandonnés l’école et qui mettent aux oubliettes la vieille croyance que les diplômes sont essentiels pour réussir une vie sans honte.

Je ne dis pas de quitter l’école ou de ne pas avoir de diplôme. J’ai quitté les études en premier trimestre de Première. J’ai obtenu une Capacité en Droit à l’âge de 35 ans avec les cours par correspondance. Je ne suis pas un produit du système éducatif.

Tout ce que je dis est que nous réussissions ou pas dans la vie est indépendant de nos diplômes. Il y a des gens qui réussissent dans la vie et qui sont diplômés, tout comme il y a des gens qui réussissent et ne possèdent pas de diplômes. Ce qui est le plus important est notre niveau de compétence, notre attitude et notre aptitude

Si vous étudiez en ce moment, ou si vous avez des plans pour étudier / obtenir une certaine formation et/ou diplôme, il faut être conscient des raisons pour lesquelles vous poursuivez ses études, et si elles répondent à vos besoins.

Pour ceux qui sont à l’école – Êtes-vous en train de vous éloigner de votre chemin au travers de l’école de sorte que vous puissiez obtenir un morceau de papier à la fin de l’année, comme un billet pour le monde du travail? Pour ceux qui ont eu des diplômes – vous cachez-vous derrière eux comme un bouclier de sécurité et les utilisez-vous comme une excuse pour ne pas grandir? Et pour ceux qui ne disposent pas de diplômes dans ce qu’ils veulent poursuivre – Allez-vous laisser cela vous servir d’excuse pour ne pas poursuivre ce que vous vouliez faire dans la vie?

5. Vivez chaque jour comme si c’était le dernier

Steve Jobs était un fervent partisan de vivre pleinement sa vie – tous les jours. Cela ressortait clairement dans ses citations:

« Quand j’avais 17 ans, je l’ai lu une citation qui disait quelque chose comme:« Si vous vivez chaque jour comme s’il était le dernier , un jour, vous aurez très certainement raison « Cela a fait impression sur moi, et depuis les 33 dernières années, je me suis regardé dans le miroir et me suis demandé: « Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, est-ce que je voudrais faire ce que j’ai prévu de faire aujourd’hui? » Et à chaque fois la réponse a été «Non» pour plusieurs raisons, car je sais que je dois changer quelque chose.  »

«Être l’homme le plus riche du cimetière n’a pas d’importance pour moi. Aller se coucher en se disant que nous avons fait quelque chose de merveilleux, c’est ce qui compte pour moi. « 

«Se souvenir que vous allez mourir est le meilleur moyen que je connaisse pour éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. « 

« Personne ne veut mourir. Même les gens qui veulent aller au ciel ne veulent pas mourir pour y arriver. Et pourtant, la mort est la destination que nous partageons tous. Personne n’y échappera. C’est comme ça, parce que la mort est très probablement la meilleure invention de la vie. Elle est le changement de de la vie. Elle efface l’ancien pour faire place au nouveau. En ce moment, le « nouveau » c’est vous, mais un jour pas aussi éloigné d’aujourd’hui, vous deviendrez progressivement l’ancien et vous serez éliminé.Désolé d’être aussi dramatique, mais c’est la réalité vraie ».

Si nous réfléchissons sur nous-mêmes, comment vivrons-nous notre vie au maximum? Gaspillerons-nous nos jours en marchant endormis? Si nous devions mourir aujourd’hui : heureux ou avec des regrets? Que pouvons-nous faire au sujet de ces regrets maintenant, avant qu’il ne soit trop tard? Quelles sont toutes les choses que nous voulons faire avant de mourir ? Comment pouvons-nous commencer à travailler sur ces choses maintenant?

steve-jobs_stay-foolish_large-600x400 LES 11 LEÇONS DE VIE DE STEVE JOBS

6. Arrêtez d’écouter ce que disent les autres

« Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne soyez pas prisonnier des dogmes – qui est de vivre avec les résultats de la pensée des autres. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres étouffer votre voix intérieure. Et le plus important, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. Ils savent plus ou moins déjà ce que vous voulez réellement devenir. Tout le reste est secondaire. »– Steve Jobs, Stanford University 2005.

Steve Jobs fait la part équitable aux détracteurs dans sa vie. Quand il a été congédié publiquement d’Apple en 1985, il a été rejeté par l’industrie comme un  » fétu de paille « -, avec un début flamboyant, mais sans rien à dire à la fin. Les chefs d’entreprise et la presse écrite le voyaient comme un « has-been ».

Ce qui a suivi cependant a été l’un des retours les plus remarquables de l’histoire de l’entreprise.

Après avoir été viré, Steve a continué en créant NeXT, une société informatique de développement de plate-forme. Il a également acheté la division d’infographie de Lucasfilm Ltd, et plus tard a créé Pixar (qui a ensuite été acquis par Disney en 2006).

«Je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite, mais il s’est avéré que me faire virer d’Apple a été la meilleure chose qui m’est jamais arrivée dans la vie. Le poids du succès a été remplacé par la légèreté d’être un débutant à nouveau, moins sûr de tout. Cela m’a libéré et m’a permis d’entrer dans l’une des périodes les plus créatives de ma vie. »– Steve Jobs,  Stanford University 2005.

En 1996, dans une tournure ironique des événements, Apple, après une décennie de pertes stables depuis le départ de Steve Jobs, rachète NeXT pour acquérir le système de plate-forme informatique qu’il lui manquait.Steve est intervenu comme chef de la direction par intérim en 1997, avant d’être nommé chef de la direction officielle en 2000.

Sous sa direction, Apple a été ramené du bord de la faillite pour être aujourd’hui la plus grande société dans le monde ( dépassant Microsoft en 2011) à la fois par les recettes * et * profits. Il a continué à être le PDG jusqu’en 2011 cette année (année ou il quitte pour prendre soin de sa santé).

 

Si Steve Jobs avait écouté ses  détracteurs quand il a été congédié, il n’aurait jamais obtenu le succès qu’il a connu. Encore mieux, il a écouté son cœur et fait ce qu’il a senti qu’il avait à faire. Guidé par ce qui l’a conduit à réaliser ses objectifs – à plusieurs reprises.

«Les gens ont parfois des buts dans la vie. Steve Jobs a dépassé chaque but qu’il s’était fixé pour lui-même. « – Steve Wozniak, cofondateur d’Apple, sur Steve Jobs

Quels que soient nos rêves, suivons-les. N’écoutons pas les opposants, les personnes qui nous décourage de vivre la vie que notre coeur désire. Leurs paroles ne feront que rendre notre vie dans l’ombre, pas la vie que nous cherchons. Écoutons notre voix intérieure et suivons-la, parce que nous ne pouvons jamais nous tromper avec elle.

7. Ne pas sous-estimer l’impact que vous pouvez avoir sur le monde

« Je veux apporter quelque chose à l’univers. » – Steve Jobs

Steve Jobs était juste une personne, mais regardez comment il a révolutionné l’industrie de la technologie et des masses impactées avec son travail. Il est sûr de dire que l’iPod, l’iPhone, iTunes, l’iPad, parmi ses autres créations ont un impact positif sur des millions (voire des milliards) de vies à travers le monde. Ce ne serait jamais arrivé s’il n’avait pas poursuivi ses rêves.

De même pour vous, il y a un monde là-bas qui vous attend pour l’influencer. Êtes-vous prêt à commencer votre révolution?

« Voulez-vous vendre de l’eau sucrée pour le reste de votre vie, ou voulez-vous venir avec moi et changer le monde? » – Pique légendaire de Steve Jobs à John Sculley (alors PDG de PepsiCola) en 1983, pour le faire gérer Apple (Sculley licenciera Jobs d’Apple en 1985)

«Nous sommes ici pour faire une brèche dans l’univers. Sinon, pourquoi d’autre sommes-nous ici? »- Steve Jobs

Quel est le changement que nous voulons apporter à ce monde? Qu’est-ce que nous devons faire pour y arriver? Comment pouvons-vous commencer notre révolution, avec effet immédiat?

8. L’échec se produit uniquement lorsque vous jugez qu’il en soit ainsi

Steve Jobs a été congédié de la société qu’il a créée. Pour la plupart des gens, ce serait l’incarnation de l’échec. La plupart des gens abandonnent , se cachent au yeux du monde et se vautrent dans l’apitoiement sur ​​soi.

Pas lui cependant. Comme je l’ai expliqué dans # 6, il a continué à créer deux entreprises prospères (NeXT et Pixar), a été réengagé chez Apple, a retourné la situation pour effectuer un des plus grands retours de l’histoire de l’entreprise, et en a fait la plus grande entreprise de technologie d’aujourd’hui. Il n’a jamais renoncé à lui-même et a combattu pour ce qu’il croyait.

Voici la chose à propos de l’échec – La plus grande leçon que j’ai appris sur l’échec est la suivante: Il n’y a pas d’échec jusqu’à ce que vous jugiez qu’il en est ainsi. Cela signifie que même si vous perdez tout votre argent, faites faillite, perdez votre logement, connaissez certains revers majeurs, ou prenez une grosse claque, vous n’avez pas échoué. C’est seulement l’un des nombreux points médians vers votre objectif final. Le seul moment où vous échouez est quand vous abandonnez – parce que c’est là que l’histoire se termine.

Voilà la raison pour laquelle j’ai poursuivie et je poursuis mon chemin avec tant d’acharnement, sans hésitation, même si dans les premiers jours je n’étais pas convaincu que tout cela fonctionnerait. Je sais que tant que je continue à avancer, ce n’est qu’une question de temps avant d’atteindre mes objectifs. Tout ce qui va se passer avant et pendant n’est qu’un événement le long du voyage – rien de plus, rien de moins.

Donc, si nous freinons  notre prise de décision parce que nous avons peur d’échouer, sachons que l’échec n’existe pas tant que nous n’aurons pas déclaré avoir échoué. Donc, tant que nous avançons sans avoir l’intention d’abandonner nos rêves, nous ne pourrons jamais échouer. Ce n’est qu’une question de temps avant d’arriver à l’endroit où nous voulons être.

9. Faites ce que vous aimez

« Votre travail va combler une grande partie de votre vie, et la seule façon d’être vraiment satisfait est […] d’aimer ce que vous faites. Si vous ne l’avez pas encore trouvé, continuez à chercher, et ne vous arrêtez pas « -. Steve Jobs

Je parle de l’importance de poursuivre sa passion tout le temps, avec de bonnes raisons. Vous avez toute votre vie au travail, donc plutôt que de faire quelque chose que vous ne voulez pas alors arrêtez et faites les choses que vous avez eu l’intention de faire toute votre vie. Pourquoi ne pas poursuivre votre passion et faire le travail de votre vie? Bien sûr, vous *pouvez * revenir en arrière un peu quand les sources de revenus sont concernées, mais cela doit être temporaire . Tant que vous offrez une valeur ajoutée, et ne cessez de vous surpasser (voir n ° 11), ce n’est qu’une question de temps avant d’atteindre et la passion et l’argent.

Ne nous faisons pas travailler dans un emploi qui nous déplaît, parce que ce sera nous faire perdre notre vie, de loin. Faisons ce que nous aimons, parce que c’est ce qu’est la vie – faire les choses que nous aimons.

10. Avoir la foi – Ne jamais perdre espoir

« Parfois, la vie va vous frapper à la tête avec une brique. Ne perdez pas la foi. »– Steve Jobs, en cours de licenciement de chez Apple en 1985.

« Vous ne pouvez pas relier les points à la hâte; vous les relier uniquement en regardant en arrière. Donc, vous devez vous assurer que les points soient en quelque sorte reliés dans votre avenir. Vous devez avoir confiance en quelque chose – votre destin, votre vie, votre karma, peu importe. Cette approche ne m’a jamais laissée tomber, et elle a fait toute la différence dans ma vie. »- Steve Jobs, Stanford University 2005

Même quand les choses se présentent mal, Steve a toujours eu la certitude (la foi) que les choses allaient se passer bien un jour. Il l’a gardé et elle lui a permis de tirer le meilleur parti de sa vie (voir n ° 5).

Peu importe le chemin tortueux et accidenté que nous prenons, n’abandonnons pas. Ne perdons pas espoir. Tant que nous continuons, nous verrons la lumière au bout du tunnel. Nous ne sommes pas ici pour souffrir – nous sommes ici pour nous épanouir en tant qu’individu. Tout arrive pour une raison, et c’est à nous d’attribuer, d’affecter, de nommer cette raison. (Voir n ° 1)

11. Dépassez-vous – encore, et encore, et encore…

Comme je l’ai mentionné au début de l’article, je ne suis pas un fan d’Apple ou de ses lancements de produits / mises à jour. Par conséquent, les nouveautés iPhone 3/4/5, MacBook Air, iPod mini / nano / aléatoire / contact / etc sont perdues sur moi.

Cependant, le fait que les gens se soucient de ces modèles, en parlent à longueur de temps et continuent à les acheter (bien au-delà du battage médiatique), montre qu’ils trouvent un intérêt réel dans les nouveaux modèles. Qu’elles soient plus minces, plus légères, plus rapides, vie de la batterie augmentée, fonctionnalités accrues, ces améliorations sont des choses que les consommateurs trouvent précieuse, et améliorent leurs vies en conséquence.

« Vous ne pouvez pas simplement demander aux clients ce qu’ils veulent et puis essayer de les leur donner. Au moment où vous l’avez construit, ils voudront quelque chose de nouveau. »– Steve Jobs

« Ce n’est pas aux consommateurs de savoir ce qu’ils veulent. »– Jobs en réponse pour savoir s’il a fait des études de marché pour l’iPad

Ce que j’aime chez Steve Jobs c’est de savoir qu’il a poursuivi sans relâche sa progression, tant dans sa vie que dans son travail. Il a été couronné de succès dans ses premières années, mais cela ne l’a pas empêché de vouloir devenir meilleur. Malgré le statu quo, il a continué à innover – créant à chaque fois des produits différents les uns après les autres. A cause de cela, il a continué de croître pour bâtir Apple.

« L’innovation fait la distinction entre un leader et un suiveur. » – Steve Jobs

Si nous regardons notre histoire passée de 3-5 ans, nous sommes-nous surpassés? Avons-nous stagné? Que pouvons-nous faire pour nous surpasser? En tant que Chef de la direction de notre vie, quelle est la nouvelle trajectoire de croissance que nous voulons amorcer pour les prochaines années?

Final

J’espère que vous avez trouvé cet hommage significatif d’une certaine façon, et que vous avez obtenu quelques leçons. J’ai appris quelques nouvelles choses sur Steve Jobs et Apple en écrivant cet article, ce qui m’a rendu encore plus respectueux de son succès aujourd’hui. Steve Jobs était en effet une source d’inspiration, un homme avec un esprit incroyable.

Si nous pouvions mettre en pratique 2 des 11 leçons ci-dessus, je suis sûr qu’elles feraient un monde de différences dans notre vie.

 

Tags : pomme, apple, personnalités célèbres, Steve Jobs, inspiration, succès, Pixar…

 

Francis Berthelot